Si cette animation ne s’affiche pas : télécharger flash


Accueil > Comprendre l’exclusion > Vivre la mort dans la rue > C’est quoi pour vous, la mort ?

Vivre la mort dans la rue

C’est quoi pour vous, la mort ?

par Marianne L., permanente



Marianne, lors d’une permanence, a demandé à quelques personnes accueillies ce qu’elles pensaient de la mort. Voici quelques unes de leurs réponses, telles qu’elles les a reçues.

Vincent, 35 ans

Moi, je n’ai pas peur de mourir à cause de problèmes de santé. Je suis encore jeune, et puis, moi, quand j’ai un truc, je vais me faire soigner. J’ai pensé à me foutre en l’air, mais pour ma famille, c’est pas possible. Je ne peux pas leur faire ça. Il y a quelques temps, j’ai perdu une petite nièce de 4 mois. Quand je vois l’état dans lequel ça a mis ma famille, je peux pas leur faire ça. Pourtant, il y a une petite année, j’y ai vraiment pensé. (silence…)

Dans la rue, ils disent tous qu’ils n’ont pas peur de la mort. C’est pas vrai. Moi, je ne veux pas mourir. Il y a trop de choses à voir. Et en plus, pour moi, il n’y a rien derrière. C’est quand même bien la vie ! (silence…)

Eric, 41 ans

La mort, on la risque tous les jours. Ça peut vous prendre n’importe quand. Un alcoolique, un mec qu’a volé une voiture. Tac !, et c’est fini. Moi, ça ne me fait pas peur. J’ai été deux fois dans le couloir de la mort. J’ai revu toute ma vie. J’ai même vu un grand ange blanc. J’avais pas peur.

La mort, si le Christ il est ressuscité et dans les cieux, alors qu’il est tombé 4 fois sur le chemin de croix, alors, pourquoi pas moi ? Et tout l’amour qu’on n’a pas reçu, Il nous le donnera. Et toute la haine qu’on a dans le cœur, elle s’apaisera.

Alain, 61 ans

Roger, il voulait mourir seul. Il ne voulait pas être dans un hôpital, surveillé. J’avais passé 4/5 mois à Maubeuge avec lui. Roger est mort en homme.

Nous sommes tous nés pour mourir. La mort, c’est la vie. La vie, c’est la mort, c’est la souffrance… J’aimerai pas être le Bon Dieu…. J’ai été 3 fois dans le coma. J’ai pensé crever. Je suis encore là. Moi, je pense que je vais crever et me transformer en autre chose. Je pense que ma mère est toujours vivante. J’espère que quand on part, c’est vers LUI. Quelque soit le nom, l’homme a toujours cru en l’éternel. Il y a quelque chose d’immortel en nous. Et c’est la Vie. La vie est très importante. Quelques soient ses formes. « C’est quoi, la Vie ? » Je ne sais pas. Je ne sais rien. Mais à un stade supérieur, on saura pourquoi on a vécu.

Hamid, 55 ans

Oui, on y pense à la mort. J’avais des copains. Un copain de 57 ans. Percuté par le métro. Pourquoi il y en a qui meurent ? Je pense que dès notre naissance, tout est écrit. C’est très intéressant la mort car beaucoup de gens ne parlent pas de ça. J’y pense souvent. Non, je n’ai pas peur. Ça fait pas peur parce qu’on est mort ! (rire !) Non, ce qui est dur, c’est la souffrance.

Le corps, c’est une carcasse pour transporter une âme et vivre. La vraie personnalité, c’est l’Ame.

Mieux vaut mourir que souffrir. Mourir avec le cancer, une maladie vénéneuse (mot employé) comme le sida, un accident, c’est affreux… Mais, c’est la vie….